LES NOUVEAUTES 2019 LITTERAMA’OHI

 

un hors-série spécial Pina’ina’i

Les membres de l’association Littérama’ohi ont décidé de consacrer le nouveau numéro de leur revue aux spectacles Pina’ina’i. « C’est un numéro conséquent », indique Chantal Spitz, de l’association. Il rassemble les textes des huit premières éditions, excepté celles de 2019. Tous ont été rédigés par des auteurs volontaires. Ce sont des oeuvres originales de plumes renommées ou inconnues. « Tous les ans, on a la chance de découvrir des propositions de gens dont on ignorait jusque-là qu’ils écrivaient ou bien de gens qu’on ne connaissait pas. » Cette année par exemple, une professeure de français et deux étudiants de l’université de Polynésie française ont signé des textes. Des photographies des spectacles ont été ajoutées ainsi qu’un article de Flora Devatine et Estelle Castro-Koshy paru dans le Bulletin de la société des océanistes en 2018 et une réflexion sur le concept. « Après toutes ces années, nous avons eu besoin de nous retrouver autour d’une table et de faire le point sur Pina’ina’i, explique Chantal Spitz. Car, entre la première édition et la huitième, il y a un gouffre ! » L’idée de départ était de partager des textes de littérature autochtone accompagnés de musique et de danseurs. La mise en scène et la chorégraphie, assurées par Moana’ura Tehei’ura, ont pris de plus en plus d’importance et Jeff Tanerii met désormais son talent de compositeur de musique au service du spectacle. Moana’ura a carte blanche et peut couper ou réaménager les textes soumis pour servir le thème et la mise en scène. Depuis quelques éditions, nous avons décidé de faire des spectacles à thème : « l’amour, les silences, la mémoire, hommage à Flora Devatine… » Du tour de table et de la réalisation du hors-série, une évidence est apparue : « On aime bien le concept. On va donc continuer, et voir ce que ça va donner. »