Les invités du salon

Ingrid ASTIER (France)  

ingridIngrid Astier vit à Paris. Elle a débuté en écriture avec le Prix du Jeune Écrivain (Mercure de France, 1999). Quai des enfers, paru à la Série Noire, a été récompensé par quatre prix, dont le Prix Paul Féval de la Société des Gens de Lettres. Elle est devenue la marraine de la brigade fluviale. Angle mort (Prix Calibre 47), plongée dans le grand banditisme et le cirque, est salué comme la relève du roman policier français.  Petit éloge de la nuit (Folio Gallimard, 2014), est le fruit de notes vagabondes, de nuits inspirées, de lectures et de dialogues croisés. En 2015, elle publie le roman Même pas peur (Syros), hommage au premier amour et à l’audace des sentiments. Le Petit éloge de la nuit est adapté au Théâtre du Rond-Point en 2017 avec Pierre Richard, dans une mise en scène de Gérald Garutti. Il est repris en tournée en province et en Suisse et Belgique. « Le Petit éloge de la nuit d’Ingrid Astier nous entraîne vers la plus fascinante partie de nous-mêmes, là où l’ombre et le sommeil se mêlent et s’enlacent. Cette autobiographie maquillée est un magnifique hommage aux puissances de la nuit ! » (François Busnel, L’Express). En 2017, Gallimard publie Haute Voltige (Série Noire), un livre épique et romantique à la croisée du roman noir et du roman d’aventures, qui campe un Paris flamboyant et aérien. En 2019, elle publiera son dernier polar La vague (éditions Gallimard), un roman saisissant sur la mythique vague de Teahupoo, résultat de plusieurs séjours en immersion à Tahiti et dans plusieurs archipels polynésiens. L’ouvrage sera également édité par Au vent des îles pour une version destinée au marché francophone du Pacifique.

Myriam MALAO (Vanuatu)

myriam malaoMyriam Malao est présidente de l’association des femmes du marché de Port-Vila qui regroupe six associations, elle est aussi cuisinière et cheff
e au marché de Port-Vila et formatrice dans des ONG telles que la Croix-Rouge de Vanuatu, Oxfam Vanuatu et Tivet, ainsi que la seule femme élue au Conseil Municipal. Femme engagée, elle représente toutes celles qui œuvrent en silence et lui font confiance pour parler en leur nom. C’est à ce titre qu’ensemble, elles ont créé la troupe de théâtre Island Girl. Les histoires qu’elles jouent et interprètent sont toutes inspirées de faits réels, de leur réalité. Après une représentation dans l’enceinte même du marché de Port-Vila, qui a reçu un accueil des plus enthousiastes, ces Mamas ont réunis les textes de leur pièce, écrits en bichlamar et en ont fait un livre, intégrant des versions traduites en français et en anglais.  Elle est également conteuse professionnelle et actrice dans une pièce
intitulée Aelan gel

Hamid MOKADDEM (Nouvelle-Calédonie) 
Capture d’écran 2019-07-01 à 10.42.12Hamid Mokaddem est professeur formateur à l’Ifmnc (institut de formation des maîtres de Nouvelle-Calédonie). Agrégé de philosophie, docteur en anthropologie et ethnologie, il milite pour des éditions indépendantes et aide les auteur-es kanak et calédoniens à pouvoir s’exprimer dans l’espace de publication en Nouvelle-Calédonie. Auteur, éditeur, chercheur, il entreprend des travaux sur les trajectoires collectives et individuelles d’acteurs océaniens. Dans les années à venir, il programme d’écrire trois livres (Jubelli Wea, Eloi Machoro et Jean-Pierre Taïeb Aïfa) et de réaliser avec Jean-David Nüne Luepack, jeune cinéaste kanak, un documentaire sur la trajectoire révolutionnaire d’Eloi Machoro.

 

ISA QALA (Nouvelle-Calédonie) 

Microsoft Word - Bureau_auteur_Pascaline_Qala.doc Isa Qala est originaire de la tribu de Kirinata dans le district de Wetr à Lifou, où elle a passé toute son enfance et où elle enseigne aujourd’hui. Sa passion pour les livres l’a conduite à obtenir une licence de lettres modernes puis elle a suivi, en Métropole, une formation en politique culturelle et une autre en graphothérapie. Par ailleurs elle souhaite contribuer à la transmission du patrimoine culturel, notamment par son implication dans la troupe de danse du Wetr. Dans une démarche d’écriture depuis son adolescence, Isa Qala s’installe peu à peu dans le monde de l’édition.

 

 

Craig SANTOS PEREZ (Hawaii) 

photo CraigCraig Santos Perez est un poète, essayiste, professeur d’université, éditeur américain (États-Unis) issu du peuple Chamorro, né à Mongmong, dans l’île de Guam le 6 février 1980

En 1995, la famille de Craig Santos Perez quitte l’île de Guam pour s’installer en Californie. En 2002, Craig Santos Perez passe son Bachelor of Arts (Littérature et création littéraire), à l’université de Redlands, il continue ses études par l’obtention en 2006 d’un Master of Fine Arts (Poésie) à l’Université de San Francisco, et en 2011, il soutient sa thèse de doctorat en ethnologie auprès de l’Université de Californie, Berkeley. En 2008, il commence la parution de sa trilogie from unincorporated territory qui remporte immédiatement le succès. En 2011, il fonde avec Brandy Nalani McDougall, la maison d’édition Ala Press spécialisée dans la diffusion de la littérature et de la culture des îles du Pacifique.

Craig Santos Perez enseigne la littérature du Pacifique et la création littéraire à l’ université de Hawaï à Mānoa. La poésie de Pérez se concentre sur les thèmes de la vie du Pacifique, de l’immigration vers les USA, de l’histoire coloniale des îles du pacifique et des différentes diaspora des insulaires du pacifique.. 

Paul WAMO (Nouvelle-Calédonie) 

50679507_1013792038807903_4864351217804902400_nSlameur à l’énergie débordante, Paul Wamo est l’une des plumes les plus acérées de la jeunesse de Nouméa. Élevé en ville, tourné vers le monde, mais sans cesse rappelé à ses origines, il place naturellement la question de l’identité au cœur de ses textes et mélodies. Il clame haut et fort qu’il est « NOIR, NOIR, NOIR », comme des coups de poings lancés à l’histoire. En héraut moderne de la négritude, il adapte des textes d’Aimé Césaire. En homme du monde, il cite aussi Baudelaire ou Brel comme ses influences. Paul Wamo refuse en effet de se retrancher derrière l’insularité. S’il reste très attaché à sa culture kanak, sa perception du temps, ses langues ou même sa musique, il plaide avant tout pour l’ouverture au monde et le dialogue avec les autres cultures. Enfant timide, il peine à attirer les regards, à s’affirmer. « J’étais le vilain petit canard. Personne ne voulait jouer avec moi : j’étais un peu le petit pleurnicheur. Pendant ma petite enfance, je n’étais pas extraverti, un peu mal dans ma peau, j’étais très fan de Club Dorothée. Je m’évadais à travers Club Dorothée ! » C’est au lycée qu’il se tourne peu à peu vers l’écriture. À cette époque, il découvre le rap grâce à Mc Solaar, poète moderne qui revigore la poésie en important le rap des États-Unis. Paul Wamo écrit ses premiers textes rap en 2000, mais c’est à partir de la rencontre du poète et éditeur Frédéric Ohlen en 2002 qu’il s’oriente vers la poésie et le slam. Alors qu’il publie en 2006 son premier recueil de poèmes, Le Pleurnicheur, Paul Wamo multiplie les apparitions sur scène. Elle est pour lui comme une tribune : sa poésie doit passer par l’oral pour mieux toucher les gens. Paul Wamo l’admet, la Nouvelle-Calédonie est encore peu tournée vers la poésie ou la littérature. Par son énergie, son engagement, il désire insuffler l’envie d’écrire aux jeunes générations. Avec son livre-album J’aime les mots, Paul Wamo livre une œuvre à l’image de ses préoccupations : sa poésie et sa musique sont à la fois ancrées dans ses origines kanaks, mais aussi tournées vers le monde. Il mêle français et kanak dans ses textes, se fait accompagner de chanteurs et artistes folks de Nouvelle-Calédonie, de musiciens reggae, ou simplement d’une guitare.

  

Jean-Christophe TIXIER (France)  

Jean-Christophe TixierAprès vingt ans passés dans l’enseignement et la formation, il se consacre aujourd’hui totalement à l’écriture. Il a écrit une vingtaine de romans dans des genres et pour des âges différents, en particulier pour adolescents. Il est aussi l’auteur de nouvelles et de fictions radiophoniques qui ont été diffusées sur France-Inter.

Début 2019 paraîtront un roman adulte et une bande-dessinée dont il a écrit le scénario. Il est le créateur et responsable du salon « Un Aller-Retour dans le Noir », qui invite chaque année à Pau, le premier week-end d’octobre, 25 auteurs français et étrangers de romans noirs.

 

Laurent CARDON (France) 

laurentcardon_arquivopessoalLaurent Cardon, auteur illustrateur français, résident au Brésil à Sao Paulo depuis 1995.

Diplômé de l’école d’animation des Gobelins à Paris, il a travaillé sur de nombreux films d’animation com me animateur, storyboarder, layoutman , puis superviseur de productions d’animation en Espagne, Chine, Corée et plus récemment, directeur artistique d’un studio d’animation français au Vietnam. 

Enseignant cinema, c’est au Brésil qu’il a commencé à travailler en littérature jeunesse et aujourd’hui compte une soixantaine de livres illustrés et de nombreux prix . 6 livres sont publiés  en France aux éditions du Père Fouettard .

site: http://laurentcardon.wix.com/portfolio

 

Frédéric LEVY (France) 

fred levy
Né en région parisienne. Après avoir suivi des études d’art appliqué, Frédéric devient tour à tour, roughman, graphiste puis directeur artistique dans l’édition dans diverses agences de publicité dont Young & Rubicam. Rattrapé par son goût pour l’illustration, il écrit et illustre en parallèle ses deux premiers albums jeunesse en 2005 et 2006 édités chez Talents Hauts («Quand Lulu sera grande» et «Le meilleur cow-boy de l’Ouest»). Vient ensuite en 2008 la série « des Papareils », six albums mélangeant humour, aventure et poésie, qui définit son style graphique : un trait simple rehaussé par des zones denses « grattées » et des aplats de couleurs dans une palette épurée. Il travaille et vit à Paris.

 

Cathie MANNÉ (Nouvelle-Calédonie) 

cathieAprès une formation en marketing puis en gestion, Cathie Manné met le cap sur le livre après sa rencontre avec Laurence Viallard. Ensemble, elles fondent les éditions Grain de Sable. Impliquée dans la filière du livre en Nouvelle-Calédonie, elle décide de créer Book’In qui se veut un outil culturel au service des auteurs et des éditeurs. Aujourd’hui, elle aime faire voyager les livres qui sont une vitrine culturelle de son pays.

 

 

Christophe AUGIAS (Nouvelle-Calédonie)

Christophe-AugiasTitulaire d’une licence d’anglais, Christophe Augias entre en bibliothèque comme on entre en religion dans sa 27ème année pour y exercer rapidement des fonctions d’encadrement. A la fin de l’année 199, il réussit le concours d’entrée à l’école nationale supérieurs des sciences de l’information et des bibliothèques où il séjournera 18 mois pour obtenir le diplôme national. Il revient ensuite à la bibliothèque Bernheim qu’il dirige depuis 2002.