Hamid Mokaddem

Hamid mokaddem

S’immerger pour comprendre

Capture d’écran 2019-07-01 à 10.42.12« Les archipels et îles d’Océanie sont encore considérés comme dépourvus d’histoire. Alors que ces devenirs et perceptions du temps et des événements sont exprimés par les littératures orales et écrites kanak, polynésiennes et autres. » Pour Hamid Mokaddem, les îles et leurs histoires font sens. Il dit : « Tout dépend de ce qu’on entend par histoire, mais les histoires kanak font partie de l’Histoire mondialisée. » Il en est de même pour la Polynésie. Il vit en Nouvelle-Calédonie qu’il « essaye de comprendre ». Car au-delà du savoir c’est tout le processus et le cheminement qu’il convient de mettre au jour. Philosophe par coup de coeur (il a été « ébranlé » par l’expérience amoureuse), auteur par conviction, professeur par nécessité, chercheur par besoin… Hamid Mokaddem est attendu à Tahiti avec l’ensemble de ses bagages. Il a écrit des textes sur les trajectoires de Tjibaou, Yeiwene Yeiwene, Machoro, sur des artistes méconnus comme par exemple un peintre ouvrier artisan de Lifou, Upiko Hnawang, sur des auteurs calédoniens et kanak. Les hommes et leur trajectoire, voilà ceux qui nourrissent les histoires. Quand il prend la plume, Hamid Mokkadem ne porte pas de message. En revanche, il s’ancre dans l’île qui l’accueille. Il se place et échange, concerné par l’éthique du politique. Il prend position pour que « la question du politique ne puisse pas être la propriété des professionnels de la politique et que l’égalité et la liberté soient des puissances qui orientent les décisions politiques ».

 

Apollinaire Anova une conception kanak du monde et de l’histoire

[La courte-échelle, Éd. Transit, 2014]

hamid mokaddem une conception kanak de l'histoireApollinaire Anova est un auteur kanak méconnu. Premier écrivain kanak de langue française à avoir ouvert l’espace littéraire occupé par les écrivains européens. Hamid Mokaddem lui consacre un essai mettant en lumière son principal ouvrage : Histoire et psychologie des Mélaniens paru en 1965 et qui avait été « empêché d’être ». Dans ce livre, Apollinaire Anova affirme que la grande révolte kanak de 1878 est un événement-marqueur de l’histoire contemporaine de la Nouvelle- Calédonie. Il s’y intéresse en tant que conflit de valeurs entre les populations autochtones et européennes.